Les facteurs de succès pour la coopétition

A partir d’une enquête systématique auprès d’organisations appliquant des stratégies de coopétition, plusieurs chercheurs ont développé une série de facteurs clés pour le succès de telles stratégies de coopétition. Ils ont identifié 17 facteurs critiques, regroupés en 3 catégories : l’implication totale du management, le développement actif des relations de collaboration, et une politique de communication adaptée.

Leur étude révèle des résultats cruciaux, qui vont dans le sens de ce que nous observons dans les entreprises dans lesquelles nous intervenons :

- la confiance entre les partenaires est une condition indispensable, sans laquelle une stratégie de coopétition ne peut être développée. Le but final qui regroupe les partenaires doit être clair et présent à tout moment, et une culture commune doit être encouragée. L’information doit circuler de façon fluide et les échanges de connaissances doivent être fréquents et alimentés par tous.

- les équipes considèrent que l’implication du management à tous les niveaux est cruciale pour le succès de la coopétition. Il est également important que cette implication soit pensée dans le long terme, et qu’elle se reflète concrètement dans les politiques de l’entreprise.

Voici le schéma des 17 facteurs :

 

Réference: Kwai-Sang Chin,  Boris  L.  Chan, Ping-Kit Lam,  (2008),"Identifying and  prioritizing  critical success factors for coopetition strategy", Industrial Management & Data Systems, Vol. 108 Iss: 4 pp. 437

Share SHARE
Ce contenu a été publié dans Coopétition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les facteurs de succès pour la coopétition

  1. Ping : Longchamp Pliage